AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 coloc à terre (toi, toi et toi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
- fruit gummies -
avatar

Messages : 75
Pseudo : mzelletracy
Célébrité, © : Charlie Winzar, ©kordeism
Age : vingt-quatre ans
Job, étude : pompier
Statut civil : veuf et papa d'une princesse de deux ans et demi, Sanaa
Adresse : loading.



THE BOX
Secret: ne voulait pas épouser sofia
Relationships :
Rps: LIBRE

MessageSujet: coloc à terre (toi, toi et toi)   Dim 12 Fév - 0:10

Nox, c'était un lève-tard, surtout depuis qu'il était en arrêt de travail. Même si sa fille se réveillait tôt, il savait que sa sœur ou un de ses colocataires allaient s'en occuper. C'est pas qu'il ne l'aimait pas, au contraire mais, en ce moment, il délaissait son rôle de père à ses colocataires. Il était dans une période sombre et il avait l'impression qu'il ne s'en sortirait jamais. Au fond, il ne savait même pas s'il voulait s'en sortir. Il était sûrement l'après-midi quand Nox arriva enfin à lever son petit cul musclé de son lit. Il enfila un short et sortit de sa chambre avec un mal de crâne, petit souvenir de sa soirée passé la veille. Il entendait du bruit dans le salon commun à tous ces colocataires et il savait qu'ils allaient lui prendre la tête dès le matin, enfin le matin selon Nox. Il entra dans la pièce et se dirigea de suite vers sa petite fille Sanaa pour lui déposer un baiser sur le front. C'était son rituel dès son lever, au moins, elle avait au moins un geste tendre dans la journée de la part de son père. Il se dirigea enfin vers la cuisine où il se fit couler un bon café. Il ne pouvait jamais parler ou même commencer quelque chose tant qu'il n'avait pas bu son café. Il en était drogué. Une fois prêt, il en bu quelques gorgées et pour saluer ses colocataires, sortit un simple « yo les moches ! » Il aimait bien ses colocataires, surtout que parmi eux, se trouvaient déjà sa petite sœur et son cousin donc pour eux, il n'avait pas trop le choix. Il les aimait bien mais, il savait qu'il était totalement différent d'eux, il était dans son monde et personne ne le comprenait. Il s'écroula à côté de sa fille sur le canapé alors qu'elle regardait un dessin animé à la télévision. C'était un disney, un des nombreux films que Nox connaissait par cœur et adorait quand même revoir. Elle avait de bons goûts cette petite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- fruit gummies -
avatar

Messages : 51
Pseudo : Arizona
Célébrité, © : Luca Hollestelle _ avatar AVA
Age : Tu as vingt-deux ans. Tu aimes savoir que tu es enfin devenue une femme, une personne mature. Enfin tu aimerais l'être, tu n'acceptes pas que en toi, il y a encore la petite Ferne qui attend en hurlant de pouvoir ressortir mais toi tu ne veux pas, tu aimes ton indépendance, tu aimes que les gens te fassent confiance, tu aimes être une femme responsable
Job, étude : Créatrice de bonheur et de crême patissière
Statut civil : En couple depuis toujours avec Caroline, ta tortue. Zoophile vous dites ?
Adresse : En colocation XXL avec ta meilleure amie Allie, Nox qui ferait bien d'enlever son balai du cul, Jem qui devrait un peu fermer sa gueule, Aby qui a bien fait de venir dans cette team de merde au lieu de rester rempli de satin et de thune et Dopsy qui ferait bien de grandir un peu dans un putain d'appart de luxe avec du papier peint jauni et une odeur intemporelle de vieille friture mais bon tu t'en fous



MessageSujet: Re: coloc à terre (toi, toi et toi)   Dim 12 Fév - 20:25

Redescente. Tu te sentais voltigé dans les airs, nuages flottants, Ferne flottante. Tu dansais, danse sur du coton molletonné. Musique de fond, musique au piano, musique ... musique qui te tournait le cœur et le ventre. Tu te cambrais, tu étais plié, un vrai élastique qui reprend forme soudain. Tu es bien, plus aucune douleur, es tu enfin morte ? As tu succombé ? Est ce ça vraiment ? Le paradis ? Le cancer t'a enfin eu, le combat est terminé. Soulagement, tristesse, désinvolture. Tu aurais pu gagner, tu étais prête pour le dernier round, celui de la dernière chance, surement qu'il t'avait eu par surprise, dans ton sommeil. Belle mort, mourir en dormant. Juste s'en aller en silence, comme si tout était résolu, tu avais pu tenir une journée entière. On te retrouvera le matin, blanche, marbré. Que diraient ils ? Après tout personne ne comprendraient ... Personne, ne le savait vraiment, juste Allie ... Contre ton gré, elle a sut en plus, tu as mis ça sur le coup du destin ... Tu vois la lumière, tu veux te diriger vers elle, tu ne marches pas, tu voles, tu es un oiseau maintenant Ferne, un bel oiseau, tout plein de couleur. Cet oiseau visible que pour les jeunes enfants qui ne sont pas encore bloqués par un mur de haine ...
Ici Radio matin, il est huit heures. Belle journée en perspective malgré le froid mordant et directement voici l'horoscope de la journée. Retour d'entre les morts, tu suffoques. Ce n'était qu'un simple rêve, une vision de ton futur proche probablement ? Signe de ta mort imminente ? Tu te sentais mal. Mal comme tout les jours, tu ne te souviens même plus de ce qu'on ressent, quand on ne vit pas dans la douleur ... Toujours aux aguets, à vérifier que personne ne comprenne, prendre tout ces médicaments, seule dans sa chambre, pleurer sur ton sort sans demander de soutien. Tu ne supporterais pas leur pitié, leurs pleurs ... Rosea, mon dieu qu'est ce qu'elle dirait ... Tu étais lâche, Ferne ... Lâche de montrer à quel point tu as peur, peur de cette mort qui flotte tout autour de toi, tu seras la première à mourir, la première à être face au jugement, tu le sais et tu n'es pas prête, pas encore. Tu as encore tellement, tellement à vivre Ferne ... Sagittaire, bonne journée pour vous, faites juste attentions aux dépenses cela pourrait se retourner contre vous ... Tu te retournes, encore et encore, douleur dans le ventre, douleur dans les jambes ... Ferme un peu ta gueule miss horoscope. CLAC. Silence absolu ... Durée : Deux minutes. Bruit de fond sonore venant d'une autre pièce, pleurs lugubres, incessants, râle intense. Tu reconnais bien là Sanaa. Tu te lèves, tu sais que tu es toujours la première debout, tu sais aussi que c'est pas les pleurs de la petite qui vont réveiller Nox. Bonne raison de te lever, Sanaa. Petite fille douce, si belle, si vivante qui te donne tant de joie de vivre, petite qui te fait rendre compte à quel point tu aurais aimé être mère un jour, tu en auras peut être jamais l'occasion alors tu t'en occupes comme si c'était ta fille, mal tu le sais, c'est pas ton rôle tu le sais aussi mais inconsciemment tu le fais, tu ne sais pas faire autrement, instinct de survie, lien fort entre vous deux. Viens avec Ferne ma belle, on va laisser dormir papa ... Elle s'apaise, tu lui donnes à manger, qui aurait pu être le père de ton enfant ... ? Tu ne sais pas trop, comment tu aurais pu faire un enfant toute seule ? Jem te vient à l'esprit, tu ne sais pas trop pourquoi ... Pourquoi lui ? C'est du n'importe quoi ... Jem ne sait même pas lasser ses lacets tout seul ... Plusieurs heures passent, le monde se lève, le monde recommence à tourner. Tu aimes ce remue ménage, cette agitation tout autour ... Ta colocation c'est tout ton monde, ces six personnes sont tout pour toi, tu les aimes tous à leur manière ... Ils arrivent à faire ressortir le meilleur chez toi ... La petite, tu lui as mis un Disney, autant pour elle que pour les autres ... Gamins comme vous êtes ... yo les moches ! Fretillement des narines. Tu aimes bien Nox, tu avais accepter facilement son rajoutement dans la coloc' parce que tu aimes bien Dopsy et surtout pour la petite mais tu t'étais attachée à lui mais son manque de responsabilité te tuait. Salut Nox, comme ça tu es au courant, Sanaa pleurait pour toute la maison ce matin, heureusement qu'il y a une personne qui n'est pas dans un coma éthylique dans cette maison le matin sinon elle pleurait encore, oublie pas qu'elle est là elle aussi alors essaie de faire attention, merci pour elle. Remarque numéro trois mille neuf cent quarante deux minimum. Tu t'en lassais à force. Tu ne pouvais pas vraiment lui en vouloir, tu étais d'une bonté sans faille après tout. Sinon tu veux que je te fasse un ptit dejeuner ou tu es capable de te cuire un œuf tout seul ..? Qui aime bien chatie bien ... Quelqu'un est partant pour aller se mater un film au ciné ce soir j'ai une envie de pop corn folle ! Profite de la vie Ferne, tes jours sont comptés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
coloc à terre (toi, toi et toi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROOMMATES :: WONKA'S APARTMENTS :: The top floor :: Les appartements-
Sauter vers: